Partagez|

Le bal masqué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Je suis l'Ombre.

avatar


Messages : 61
Date d'inscription : 24/01/2017

MessageSujet: Le bal masqué Dim 17 Sep - 16:49


Le Bal Masqué


« Chers habitants d’Hadès Town,
Vous êtes convié, à venir ce samedi soir, à la grande salle des fêtes, à l’occasion de mon bal. Je vous donne rendez-vous à partir de 19h, ne soyez pas en retard. Au programme, boisson, dîner, danse et rencontre.
Afin que tous mes invités soient parfaits, j’ai imposé un dress-code. Vous devez vous habiller sur votre trente-et-un et revêtir un loup. N’est-ce pas des plus intrigants, de ne pas savoir qui se trouve face à soi ?
Je vous attends avec impatience,
Hadès, votre maire adoré. »
Chaque habitant venait de recevoir ce mystérieux carton d’invitation. Tous coururent pour trouver un masque pour cette soirée, que le maître des lieux exigeait. Lorsque chacun arriva, en couple ou seul, des étoiles se mirent à briller dans leurs yeux. Le lieu était somptueux, des dorures avaient été accrochées aux murs et au plafond. On se serait cru à la Renaissance. Il ne restait plus qu’à passer une excellente soirée, à ce bal costumé et masqué.


Explications complémentaires




Vous l’aurez donc compris, Hadès vous invite à son bal masqué, où le décor fait penser à la Renaissance. Le maître de mot de ce soir, est de s’amuser.
A tout moment, Hadès peut intervenir dans le sujet. Faîtes donc attention, car les évènements peuvent très vite basculés.
Vous pouvez dès à présent poster à la suite de ce post, afin de participer à l'intrigue.

Si pendant le sujet, vous avez des questions, n'hésitez pas à contacter le Staff.
By Soso

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifeafterrdeath.forumactif.com

Je veux partir d'ici.

avatar


Messages : 180
Date d'inscription : 22/05/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Dim 17 Sep - 19:34

Le Bal Masqué
En une année que j’étais décédée, c’était bien la première fois que je faisais une chose pareille… Plus d’un an même vu que cela ferait bientôt un an et un mois que ce braquage de malheur avait eu lieu. Je l’avais encore en travers de la gorge même si j’avais accepté mon sort. En fait, le braquage, je l’avais digéré, c’était le mensonge d’Alexander qui ne passait toujours pas. Ce fumier m’avait menti, il m’avait manipulé pour que je lui donne des tuyaux sur les courses illégales auxquelles je participais. Je ne l’avais toujours pas digéré d’autant que je savais qu’il était désormais mort lui aussi. Même si j’étais triste pour lui, je me disais qu’il y avait quand même une justice sur cette terre. Enfin, la question n’était pas là ce soir. J’espérais ne pas tomber sur le jeune homme au fichue bal masqué à Maximilian m’avait proposé d’aller. Je le retenais lui aussi tiens. Mais en même temps, j’avais dit oui… Alors je ne pouvais m’en prendre qu’à moi-même. A la base, quand j’étais tombée sur le carton d’invitation, j’avais prévu de ne pas m’y rendre, de rester chez moi tranquillement. Mais Max m’avait appelé et m’avait proposé de venir au bal pour que l’on soit tous les deux. Et comme une couillonne j’avais dit oui… Et me voilà revêtue d’une robe de soirée bleue avec un loup digne du carnaval de Venise. Je pestais entre mes dents avant de me rendre à pieds au lieu de rendez-vous. Je refusais de prendre mon bolide, je ne voulais absolument pas risquer de me faire abîmer voire piquer ma voiture. Une Lamborghini Centenario grise et rouge, cela ne devait pas courir les rues à Hadès Town et je voulais la garder au chaud dans le garage de mon immeuble. Une fois arrivée, je me rendis compte que si je n’étais pas la première sur les lieux, je n’en étais pas loin. Et aucun signe de Maximilian car de ce que je voyais, il n’y avait que des femmes. A moins que le jeune homme n’ait décidé de porter une perruque, auquel cas, il aurait pu me prévenir. Pestant entre mes dents serrées, je sortis mon téléphone pour envoyer un SMS à mon ami. "Je te préviens, si tu me poses un lapin, je te fais bouffer ta pompe à bière Maximilian Sullivan…" Au moins, le temps de la soirée était donné et il était prévenu du malheur qui l’attendait s’il m’abandonnait lâchement.
© 2981 12289 0

robe:

masque:

_________________

   
i love you, it consumes me
On m’a demandé si je l’aimais encore. J’ai ri et j’ai répondu que non. J’ai entendu la question une deuxième fois, avec une certaine insistance dans la voix. J’ai cette fois souris dans le silence avant de baisser les yeux qui me trahissaient à coups de larmes. Je l’aime autant que je le déteste… Et je me tue un peu plus chaque jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je veux rester ici.

avatar


Messages : 205
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Dim 17 Sep - 21:32

Le bal masqué
Event

Un foutu morceau de papier, qui venait de me forcer à inviter trois belles jeunes-femmes. Hors de question que Rose ne vienne pas, car sinon, elle allait encore chercher un moyen de retrouver son chat et elle risquait de s’attirer les foudres d’Hadès. Quant à Frances, il était hors de question qu’elle reste cloîtrer chez elle. Entre ces deux-là, j’étais bien servi ! Avec Avy qui se rajoutait au trio, j’étais décidemment entouré de cas désespéré. Mais n’en étais-je pas un également ? Soupirant, je fais signe à mes employés de s’en aller. Il faut qu’ils se préparent également. Tournant la pancarte qui est posée sur la porte, avant de donner un coup de clés. Eteignant les lumières sur mon passage, je remonte dans mon appartement. Prenant une douche rapide, je profite de l’eau chaude qui me réchauffe de l’intérieur. Mon Avy me manque tellement … Soupirant, je coupe l’eau, avant de sortir. Enfilant une chemise blanche avec mon pantalon de costume noir, je regarde avec dégoût le morceau de tissu. Un nœud papillon, qu’est-ce que j’ai toujours détesté ça ! Avy s’était amusée une fois à m’en faire un, mais on avait fini par rire tous les deux. Me mettant devant la glace, je tente et je suis plutôt fier du résultat. Mon téléphone sonne et je vois que Grace m’a envoyé un message. C’est qu’elle s’impatiente. Lui répondant que je me mets en route, je range ensuite mon téléphone dans ma poche. J’attrape mon loup et ma veste de costume, ainsi que mes clés de voiture, avant de descendre. Fermant le bar, je monte dans mon véhicule. Il faut que je passe chercher Rose. Attendant devant chez elle, je lui envoie un message pour lui dire que je suis là. J’attends trop longtemps à mon goût, mais je me retiens de lui faire remarquer. C’est dire que cette soirée me donne envie … Mais ça me permettrait d’oublier Avy quelques minutes.

-Tu es toute en beauté mon rayon de soleil.

Remettant le moteur en route, je me gare bien vite, sur un parking qui est encore vide. Mais je ne me doute pas que les gens ne vont pas tarder d’arriver. Descendant après avoir accroché mon loup et enfiler ma veste, je vais ouvrir la porte à Avy, tel un chevalier servant. Lui offrant mon bras, je n’ai pas envie qu’elle tombe avec ses talons hauts, je nous entraine tous les deux vers l’entrée. Je repère bien vite mon amie dans la salle, qui est magnifiquement décorée. Arrivant à sa hauteur, je pose sur une main sur son épaule et lui souris gentiment. La seule qui arrive à me faire sourire, après Avy voire même Rose. Et encore, mes sourires sont rares, tout le monde le sait.

-Frances. Désolé pour ce retard, j’ai dû récupérer mademoiselle chez elle. Rose, je te présente Grace, une amie.




Costume:
Loup:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Je ne sais pas où je suis.

avatar


Messages : 148
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Lun 18 Sep - 20:49

Le bal masqué
Event

Un bal ? Rose ne savait trop comment réagir à cette invitation, elle ressemblait d'ailleurs bien plus à une obligation de présence qu'à la possibilité de s'y rendre si les habitants le voulaient. Elle était tout de même partagée entre le besoin de rester recluse dans la maison qu'elle occupait, un peu trop méfiante de cet événement et l'excitation de pouvoir participer à quelque chose qui pourrait être conviviale et lui changer les idées. Alors qu'elle était toujours entrain de débattre là-dessus pendant une heure, son sort était scellé, Maximilian venait de lui envoyer un message ne lui laissant pas d'autre choix que d'y aller, il irait même jusqu'à passer la prendre... c'est que le Maxou aurait peur de se faire poser un lapin ? Bon, dans la réalité, elle savait bien pourquoi il insistait sur sa présence au bal, il pourrait avoir un œil plus ou moins discret sur elle et la sûreté qu'elle ne tenterait pas de rejoindre son cher chez soi avec son pauvre chat qui l'attend depuis un bail à présent...qui lui donnait des croquettes en son absence ? C'est après un long soupir qu'elle décida tout de même à lui répondre un simple « okay ».

Le jour J, la jeune femme parcourue sa garde-robe et remarqua une robe qu'elle n'avait encore jamais vu jusqu'à lors, elle ne faisait pas partie de ses acquisitions c'était certain ! Qui aurait pût la lui glisser en secret ? Haussant les épaules, elle apprit à ne plus trop s'étonner de rien dans cette ville. Elle était jolie, d'un bleu turquoise qui lui allait si bien, puis la matière semblait glisser sous ses doigts. Une fois enfilée, la dentelle révélée juste ce qu'il fallait de peau, pas trop non plus, le tissu épousant parfaitement les courbes de son corps, en un mot : faites pour elle ! Pour le loup, c'est elle qui s'y colla, une petite boutique dans le centre commerciale fit l'affaire, mais elle ne le mit pas tout de suite, le glissant dans son petit sac dont la couleur était assortie à sa robe. Elle attacha ses cheveux dans une tresse et se maquilla très sommairement avant de retrouver Maximilian à la porte de sa maison. Il commença par un compliment, mais la raillerie qui suivait bien souvent après ne vint pas alors elle fut plus que surprise.

« Tu n'es pas mal non plus. Un nœud papillon ? C'est que cette fête doit être très sérieuse alors. »

Un léger sourire sur ses lèvres alors qu'elle ferma son logement et s'approche de lui pour remettre bien droit le fameux nœud à son cou et les voilà partit ! Arrivé sur place, quelques voitures seulement de garé donc il n'est pas difficile de trouver une place. Il lui ouvre la porte et lui proposa son bras qu'elle accepte volontiers, c'est que ses escarpins étaient légèrement plus haut qu'habituellement et si elle trouvait son équilibre, il serait incertain face à des escaliers... au plutôt elle aurait juste peur d'en tomber, ce qui l'aiderait bien plus vite à tomber. Bon, elle aime le confort de ses chaussures plates, mais une fois de temps à autre elle pouvait porter des talons. À l'intérieur, la jeune femme n'oublia pas de porter son loup tandis que le jeune homme la guida vers une autre femme qui semblait plutôt impatiente, les présentations faites, elle salua donc cette amie.

« Enchanté de faire votre connaissance Frances, j'adore le détail de la ceinture de votre robe. »

Quant aux plissés, il était aussi magnifique, de quoi s'arracher les cheveux lorsque l'on confectionne cette robe, mais le résultat en vaux vraiment le coup ! Elle ne pût s'empêcher de jeter un œil à l'assemblée, il y avait déjà quelques personnes et voir toutes ses robes différentes et merveilleuses la ramener à l'état d'enfant admirant les robes des princesses dans les dessins animés ou les films.

 
Emi Burton


robe:


masque:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je veux partir d'ici.

avatar


Messages : 180
Date d'inscription : 22/05/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Mer 20 Sep - 20:13

Le Bal Masqué
J’étais persuadée que Maximilian allait me lâcher, me poser un lapin. Mais je m’en fichais, je savais où il habitait et il ne serait pas difficile pour moi d’aller squatter son canapé jusqu’à ce qu’il se fasse pardonner en m’implorant à plat ventre. Je n’avais déjà pas spécialement prévu de me rendre au bal donné par le maire, je ne risquais pas de rester si je devais m’y retrouver toute seule. Alors que j’attendais une réponse à mon SMS, je sentis mon téléphone vibrer et je levais les yeux au ciel en voyant que le jeune homme se mettait seulement en route. J’ignorais pour combien de temps il en avait et voilà que j’étais condamné à l’attendre. Rouspétant, j’avisais un serveur tenant un plateau sur lequel reposaient ce que je pensais être des coupes de champagne. Je pris une quand il passa près de moi et j’entrepris de la boire rapidement. Il me fallait au moins cela pour supporter la soirée. Tant ce que j’espérais maintenant, c’était ne pas croiser Alexander, je ne le supporterais pas. J’entamais ma deuxième coupe de champagne quand je sentis soudain une main sur mon épaule. Je me retournais pour découvrir Max avec une jeune femme. Il fit les présentations et je ne pus retenir une grimace envers le jeune homme. « Grace, bougre d’âne. Tu sais que je déteste quand tu m’appelles Frances. » Je me tournais ensuite vers la dénommée Rose en souriant. « Je vous en prie, appelez-moi Grace. C’est mon prénom mais Maximilian adore m’embêter en m’appelant par mon deuxième… Votre robe est superbe. » J’adorais la couleur et la forme qu’elle avait. Je portais moi aussi un regard sur la salle en souriant, buvant une gorgée de ma coupe. Maintenant que je n’étais plus seule, je pouvais me détendre et calmer ma descente. Je finis quand même par poser ma coupe vide sur un plateau qui me passait sous le nez. « Vous devriez prendre une coupe de champagne, il est très bon. Tiens, d’ailleurs Max, je dois te faire la misère ce soir… Tu aurais pu me dire comment s’appelait ton nouveau barman avant que je ne tombe sur lui! » Je joignis mes paroles en lui tapant légèrement l'épaule avec le sac où mes clés d'appartement et mon téléphone se trouvaient. On sentait à l’intonation de ma voix que je n’étais pas contente. En même temps, cela se comprenait. Mais je ne pouvais pas en vouloir à Maximilian d’avoir embauché Brahams, il ne savait pas que nous étions liés tous les deux. Mais il allait vite le savoir.
© 2981 12289 0

robe:

masque:

_________________

   
i love you, it consumes me
On m’a demandé si je l’aimais encore. J’ai ri et j’ai répondu que non. J’ai entendu la question une deuxième fois, avec une certaine insistance dans la voix. J’ai cette fois souris dans le silence avant de baisser les yeux qui me trahissaient à coups de larmes. Je l’aime autant que je le déteste… Et je me tue un peu plus chaque jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je veux rester ici.

avatar


Messages : 49
Date d'inscription : 18/09/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Mer 20 Sep - 22:44


thinking about the words to say
now I'm dancing by myself out in the rain




Parfois, Hadès avait de drôles d’idées. Mais la belle était bien obligée de suivre les idées de son boss… Et puis, cela devait sûrement lui servir pour quelque chose. Le Dieu de l’Enfer avait toujours quelque chose derrière la tête.

Enfin, du coup, en tant qu’adjointe au maire, elle se devait d’aller à ce truc. Oh, Armance adorait danser c’était certain, ainsi que les bals. Elle y était même allée à de nombreux dans sa jeunesse mortelle. Mais elle n’était pas sûre d’avoir envie de se rendre à ce bal. Il y avait une concentration de la population trop importante pour elle là-bas et elle ne savait pas sur qui elle allait tomber. Qu’importe, elle ferait encore sa comédienne, ce n’était pas comme si elle le faisait tout le temps !

C’est donc dans une ravissante robe noire au dos dénudé qu’elle se dirigea vers sa voiture avec chauffeur. Oui, elle n’allait pas marcher jusqu’au bal !  Sa robe lui faisait un peu penser à ses vieilles tenues de bal qu’elle portait à la cour de France. Quant à son masque, elle avait toujours trouvé ridicule ces histoires de cacher son identité… Au fond, on pouvait toujours reconnaître quelqu’un qui n’avait que le haut du visage voilé ! Et puis, elle était adjointe à la mairie, on avait déjà du l’apercevoir si on vivait là depuis assez longtemps. Du coup, elle décida de s’amuser à prendre un masque en dentelle noir, recouvrant simplement la moitié de son visage. Oui, encore du noir ! Mais ça lui allait tellement bien cette couleur.

Après quelques minutes de trajet, ils finirent par arriver et le chauffeur lui ouvrit la portière. Elle descendit donc avec l’élégance qui la caractérisait. Elle remit une de ses mèches de cheveux rebelles derrière son oreille. Elle avait un très beau chignon lâché qui retenait sa chevelure châtain. Elle posa son regard noisette sur les alentours, décryptant la situation, pour ensuite se diriger à l’intérieur.

La température était plus agréable. On vint lui proposer alors une coupe de champagne, ce qu’elle saisit dans un fin sourire froid. Elle but donc une gorgée et continua son inspection des personnes présentes. Elle en reconnaîtrait sûrement certaines.


made by black arrow
son masque:
sa robe:

_________________
Welcome in Hell
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je ne sais pas quoi penser.

avatar


Messages : 65
Date d'inscription : 28/03/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Jeu 21 Sep - 11:09

Le bal masqué
Event

Une fête, signifie alcool gratuit et belle demoiselle, à volonté. Voilà ce qui raisonnait dans ma tête depuis que j’avais reçu ce carton d’invitation. Allongé sur mon lit, les jambes pendant dans le vide, je me demande ce que peut faire ma douce Rose. Depuis plusieurs jours, je ne cesse de la suivre discrètement et je n’arrête pas de la voir avec ce satané mec aux cheveux noirs. Je pense qu’il travaille dans le bar où ma belle et douce obsession n’arrête pas d’aller fourrer son nez. J’aimerai bien y mettre les pieds, savoir ce qu’elle fait avec ce pauvre type, histoire de savoir s’il représente une menace ou non. Si c’est le cas, il faudra que je trouve un moyen de l’enfermer dans un cercueil, pour que je puisse avoir la voie libre. Hors de question qu’il s’amourache de ma Rose. Elle est à moi et à personne d’autre ! Soupirant, je me redresse en entendant sonner à ma porte. Qui vient me déranger encore ?! Râlant, je vais ouvrir, vêtu uniquement de mon boxer. Moi ? Pudique ? Absolument pas. J’aime mon corps, et j’assume entièrement la beauté fatale que je suis. Je vois bien que la femme qui amène mon colis me regarde. Dommage pour elle, trop blonde et trop planche à pain pour qu’elle puisse attirer ne serait-ce qu’une seconde mon attention. La remerciant à peine, je referme ma porte d’entrée et m’empresse d’ouvrir mon carton. Ma tenue de ce soir vient d’arriver ! Filant à la douche, j’enfile ensuite mon pantalon de costume. Parfait. Coiffant ma mèche rebelle, je me souris à moi-même dans la glace. Vraiment parfait. Enfilant le reste de ma tenue, je finis par nouer mon nœud papillon. Plus que parfait. Sortant de ma petite salle de bain, j’attrape mes cigarettes ainsi que mes clefs de voiture. J’aurai pu prendre ma moto, mais le casque risque de me décoiffer. Attrapant mon loup avant de partir, je m’observe une dernière fois, fier du résultat. Pourvu que ma douce soit là, je compte bien la charmer ce soir.

Me garant sur le parking, je remarque qu’il y a déjà de nombreuses voitures. Mais il reste encore de la place, signe que je ne suis pas en retard. Vérifiant malgré tout l’heure, j’attache mon loup en me regardant dans le rétroviseur, et je suis enfin prêt. Entrant dans la salle, j’attrape une coupe de champagne qui vient de me passer sous le nez. Prenant une gorgée, je souris d’aise. Excellent. M’avançant dans la salle, je ne repère nulle part ma Rose, ce qui me chagrine. Mais avec tout ce monde, il n’est pas facile de la repérer en même temps. Une silhouette attire mon attention. Une robe noire, une chevelure de feu. Une distraction parfaite en attendant ma Rose. M’avançant, je m’arrête à ses côtés. Attrapant sa main dans la mienne, je me penche pour lui faire un baisemain.

-Milady … Vous ressemblez aux dames de la Cour. Vous êtes de toute beauté ce soir. Je me nomme Aiden et vous ?




Costume:
Loup:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je ne sais pas où je suis.

avatar


Messages : 27
Date d'inscription : 20/03/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Sam 23 Sep - 11:58

Le bal masqué
Event

Une jolie distraction qu'offrait le maire de la ville ce soir, Avy reçu l'invitation juste avant de partir au travail et un large sourire borda ses lèvres. Elle n'était pas la dernière pour s'amuser et en plus de cela il s'agissait d'un bal masqué...de quoi mettre un peu plus de piment pour cette soirée qui s'annonçait déjà plaisante. Lorsqu'elle vit le thème, à savoir la renaissance elle se demanda quel type de robe porter... est-ce qu'une robe habillée ferait l'affaire où fallait-il sortir le grand jeu avec une robe d'antan ? Bon, c'est bien ce délire-là...mais en réalité elle n'avait pas ce type de robe dans sa garde robe et elle n'avait pas assez d'argent pour se permettre de s'en acheter une nouvelle. Elle informa sa colocataire, Saskia qui fit tout de suite une tête de six pieds de long... bon, il faudra un peu la forcer à s'y mettre en rentrant du boulot donc.

La journée ne passa pas assez vite au goût de la brunette, mais une fois celle-ci fini, elle fonça dans une boutique pour s'acheter un loup et en prévoir un de plus pour sa blondinette préférée...mais le plus long rester à venir : la convaincre. C'est en chatonnant qu'elle rentra dans l'appartement et se mit à la recherche de son amie, c'est qu'elle s'était bien planqué ! Et après une discussion qui dura bien une bonne heure elles se mirent d'accord pour y aller ensemble, en échange, Avy ferait la vaisselle, le repas et mettre les poubelles pendant un mois. Elle fila dans la salle de bain pour prendre sa douche la première et sortie en serviette pour que son amie puisse prendre la sienne aussi plus rapidement, c'est qu'elles allaient être en retard ! Hésitant entre une robe plutôt sobre et une autre bien moins sage... elle se dit que c'était l'occasion de porter la deuxième, elle pourrait toujours se cacher derrière son masque ! Puis c'est après l'avoir enfilé qu'elle donna un coup de main à Saskia, avant de devoir encore la trainer de force.

Le début du chemin, l'habitacle de la voiture était plutôt silencieux, mais la grincheuse finit tout de même par céder à la joie de la brunette. Le parking semblait presque complet, Avy n'y voyait rien avec toutes ses voitures et ce fut sa copilote qui lui indiqua une place de libre où elle se gara sans grand mal. Un regard jeté à la jeune femme et elle mit son loup avant de sortir. Prenant le bras de Saskia, la jeune femme entra dans les lieux de la fête où il y avait foule et la chaleur prenait au corps.

« Bon, on ne semble pas trop en retard tout de même. »

Puis elle guida son amie sans lui laisser de chance de s'échapper jusqu'au petit buffet où une multitude d’amuse-gueule et de coup de champagne étaient posés. Elle en glissa une dans la main de son amie avant de s'en prendre une elle-même et d'en goûter une première gorgé. Qu'il était bon ! On en boirait comme du petit lait, c'est qu'il ne se moquait pas de ses concitoyens le Hadès. Son regard parcours la foule et sans réellement s'en rendre compte, elle tente de trouver Maximilian.

Emi Burton


robe:

masque:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je veux partir d'ici.

avatar


Messages : 79
Date d'inscription : 22/09/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Sam 23 Sep - 14:31

Le Bal MasquéEventAujourd’hui était mon jour de congé. Qui disait jour de congé disait, ne pas avoir la tête de McGarett de la journée ! L’amour que j’avais éprouvé jadis, avait bel et bien disparu, il n’y avait plus que de la haine maintenant à son égard. Instinctivement, malgré les siècles qui avaient passé, ma main se pose sur mon ventre. Dire que j’aurai pu être mère et nous aurions pu avoir tous les deux une famille. Mais non, monsieur m’avait jugé lui aussi coupable de sorcellerie, ce qui m’avait fait ouvert les yeux : il ne me connaissait pas réellement. Soupirant, j’entends Avy qui s’active. C’est vrai qu’elle travaille aujourd’hui. Mais dès qu’elle apparait devant moi, c’est pour me parler de cette invitation qu’on a reçu. Hors de question que j’y aille, je suis bien mieux dans ce canapé ! Et ma place fut la même, tout au long de la journée. Entendant des bruits de pas, je passe tout de même une main dans mes cheveux, et au même moment Avy entre … et me reparle de cette sortie idiote. Hors de question que j’y aille ! Mais ma colocataire pouvait être tête brûlée parfois. Une heure de discussion et on tomba enfin d’accord. On irait ensemble et en échange, elle ferait les tâches ménagères pendant un mois. Soupirant, je rejette ma tête sur le canapé, alors que la brunette file à la douche. Cette soirée va être l’enfer ! Lorsqu’elle ressort quelques minutes, plus tard, je sais que je n’ai pas le choix. Prenant une douche rapide, je file également dans ma chambre. Et puisque Avy veut à tout prix que je vienne, je ne compte pas me cacher. Surtout que je suis certaine qu’Ethan sera là, je compte bien me faire draguer et spécialement, devant lui. Me maquillant et me coiffant d’un chignon ample, j’observe le résultat dans le miroir. Pas trop mal. Enfilant ma robe noire, très ouverte sans être pour autant vulgaire, j’enfile ensuite ma paire d’escarpins de la même couleur. Avy vient m’aider à mettre la lanière correctement dans mon dos, et nous voilà malheureusement prête à partir. Attrapant mon loup, je la suis, en ronchonnant.

Dans la voiture, Avy est surexcitée. Et pour ne pas lui gâcher plus son plaisir, je fais semblant d’être aussi contente qu’elle. Beaucoup de voitures étaient déjà sur le parking, mais par chance, je repère une place que j’indique à la brunette. Une fois le moteur coupé, j’en profite pour enfiler mon masque. Mes yeux bleus sont mis en valeur et je dois bien avouer que je suis fière du résultat. Mais hors de question que je vienne l’avouer, surtout devant Avy ! Bras dessus bras dessous avec Avy, on se dirige dans la salle où il y a déjà beaucoup de monde. Avant que je ne puisse répondre à mon amie, celle-ci m’entraine vers le buffet. Du champagne ! Ma solution pour passer l’envie de fuir cette soirée. Goutant une gorgée, je souris doucement. Exquis. Remarquant qu’Avy fouille la salle du regard, je me penche vers elle pour lui murmurer à l’oreille. « Alors, tu cherches ton prince ? Je peux peut peut-être t’aider à le trouver. » Me redressant, je fais pourtant comme elle. Si j’aperçois Ethan, j’ai bien l’intention de fuir. Hors de question que je supporte sa présence ce soir.
©️ Crimson Day

Robe:

Masque:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je ne sais pas où je suis.

avatar


Messages : 59
Date d'inscription : 20/09/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Sam 23 Sep - 14:45

Le Bal Masqué
Quelques jours plus tôt, j’avais reçu un carton d’invitation pour un bal masqué sur le thème de la renaissance. Qu’est-ce qu’ils entendaient sur "renaissance"? J’espérais que cela ne concernait que la décoration et pas les habits que nous serions obligés de porter… Parce qu’honnêtement, en tant que professeur d’histoire, je savais que les habits de la renaissance ne me correspondaient pas. J’étais trop imposant pour que je puisse fermer le costume. Que voulez-vous, d’aussi loin que je me souvenais, j’avais toujours été musclé et pourtant, je ne faisais pas tant de sport que cela. J’allais à la salle de musculation pour me défouler quand j’en avais le temps, c’est-à-dire tous les 36 du mois environ. Mais j’avais décidé d’aller à ce bal, j’en avais envie. Et puis, ce serait toujours mieux que de rester chez moi en mode pizza-bière devant un match de rugby… Le foot, très peu pour moi. Pas assez physique et trop de comédie. Le rugby, ça c’était un sport d’homme, de vrais hommes. Je fus obligé de faire les boutiques cependant pour trouver un costume digne de ce nom parce qu’honnêtement, je n’en avais pas. J’étais toujours soit en chemise soit en petit pull, avec mon éternel jean. Mais les costumes, je n’étais pas fan. Cela faisait trop strict et je n’étais pas le genre d’homme à me prendre la tête alors je n’en portais pas. Mais là, j’étais obligé, je ne pouvais pas me pointer à un bal masqué juste en pull et jean… Je finis par trouver un costume noir dans lequel je rentrais sous craindre de déchirer la chemise ou la veste. Bon, je n’étais pas si imposant que cela mais vu le style de costume que j’avais apprécié… Il fallait prévoir large. Parce que le style ajusté était clairement plus sympathique. Au moment de choisir une cravate, je tombais des nus. Il y en avait tellement… Matières, formes, couleurs… J’étais perdu et même le vendeur fut incapable de m’aiguiller sur mon choix. J’allais décider de ne pas mettre de cravate quand, en tournant la tête, j’aperçus un nœud papillon qui devrait normalement bien allé. De toute façon, je ne savais pas faire les nœuds de cravate donc la question était réglée. Mais il me manquait le principal, le masque. Je finis par en trouver un assez facilement. Je n’eus pas à en essayer plusieurs, le premier fut le bon. D’aspect métallisé, il comportait des arabesques et remontait assez haut. J’avais l’impression qu’il était fait pour moi.

Le soir du bal, je mis un peu plus longtemps à me préparer, décidant quand même de faire un effort. Je ne savais pas qui je pourrais rencontrer et même si je ne comptais pas rentrer accompagner, c’était la moindre des choses. Une fois prêt, j’enfourchais ma moto tout en ayant enfilé mes protections de moto. Je ne voulais surtout pas prendre le risque d’abîmer mon costume. Une fois arrivé à la salle, je n’eus aucune difficulté à me garer sur l’emplacement moto, contrairement aux personnes qui venaient en voiture. C’était pour ça que j’aimais la moto, je n’avais jamais de soucis à me garer. Glissant mon casque en sécurité dans le petit coffre sous le siège, j’installais mon masque avant de rejoindre l’intérieur de la salle. Il y avait déjà beaucoup de monde et, inconsciemment, j’avais envie de savoir si Mademoiselle Müller se trouvait présente… Avant de secouer la tête à cette idée. Même si elle était là, je savais qu’elle ferait tout pour justement éviter de me croiser et que cela ne servait donc à rien de la chercher. La situation était risible et douloureuse. Et alors que je m’approchais du buffet pour prendre un verre, je vis qu’elle était présente, j’aurais reconnu sa belle chevelure blonde parmi n’importe quel groupe de femmes. Je stoppais net en voyant la robe qu’elle portait… Elle était magnifique, douloureusement magnifique. J’aurais aimé qu’elle s’habille ainsi pour moi mais ce n’était clairement pas près d’arriver. Je soupirais en secouant la tête, faisant un détour pour accéder au buffet sans que la jeune femme ne me voie. J’avais suffisamment de respect pour elle pour ne pas vouloir gâcher sa soirée juste parce qu’elle m’aurait vu… Même si je devais avouer que l’envie d’aller la voir pour la saluer était grande. Mais pour quel résultat? Celui de me faire envoyer voir ailleurs avec pertes et fracas? Remarquez, je devais quand même compter un petit pour elle, en négatif certes, parce que si elle ne s’intéressait pas à moi, elle ne serait pas à toujours m’engueuler et à me jeter des regards noirs… Elle passerait son chemin sans même me regarder. J’attrapais alors un verre de champagne avant de mordre rageusement dans un petit four qu’un serveur me tendait sur un plateau.
2981 12289 0

costume:

masque:

moto:

_________________


Baby, you're all that I want
When you're lyin' here in my arms
I'm findin' it hard to believe
We're in heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je ne sais pas où je suis.

avatar


Messages : 148
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Sam 23 Sep - 21:00

Le bal masqué
Event

A présent qu'elle était sur les lieux, ses doutes filèrent aussi vite que les convives ne buvaient les coupe de champagne offerte à tout va. Finalement, ça pouvait être amusant ! Voir les personnes danser, pouvoir discuter et profiter un peu de ce qui était offert. En plus de cela, elle allait connaître une nouvelle personne, poliment elle répéta son prénom, mais il s'avéra que ce n'était pas tout à fait le sien, plutôt son deuxième prénom utilisé par le jeune homme juste pour l'agacer... ma foi, elles pourraient bien s'entendre, surtout si Grace tentait aussi d'embêter Max de son côté, les deux jeunes femmes pouvaient se liguer contre lui. Rose ne put se retenir de sourire, voir même de rire face à la réaction de Grace, se pinçant les lèvres afin de ne pas vexer plus que ça Max sur le vocabulaire que venait d'adresser la brunette à son encontre.

« Grace alors, il aime aussi vous embêter ? Je suis contente de voir que ce n'est pas que moi alors, savoir que je n'ai pas un...traitement de faveur me soulage. Et merci, en vérité, je ne savais même pas que je l'avais jusqu'à ce soir, une bonne occasion pour la sortir. »

La salle se remplissait un peu plus et Rose finie par se demander si tout ce monde aller réussir à danser ou être écrasé comme des sardines dans une boite de conserve...non pas qu'elle veuille danser ! Ce n'était pas son fort, par contre elle adorait voir les autres le pratiquer, ça la rendait bien plus joyeuse que d'être sur la piste de danse. La jeune femme déposa une coupe vide et conseilla les deux nouveaux venu d'en prendre une pleine, il semblait excellent. Certes, Rose n'avait pas plus que ça l'habitude de boire, mais elle pouvait se permettre une coupe ou deux ? En vérité, elle était presque certaine que Max s'assurerait qu'elle ait vidé au moins un verre ce soir, la trouvant un peu trop coincé, elle voulait en quelque sorte lui prouver aussi que ce n'était pas le cas.

« Oh, si ça vous dit, on peut être deux à lui faire la misère...je dois aussi me venger de quelque chose. »

Son regard passa de Grace à Max, oh oui, elle faisait le regard qui tue et la légère moue quand elle n'était pas des plus heureuses...c'est que le coup du strip-poker ne lui était pas encore passé, surtout que la dernière fois qu'elle est passée au bar, l'un des joueurs avec qui ils étaient lui avait proposé une nouvelle partie tout en lui mettant une main aux fesses, voilà la belle réputation qu'elle allait avoir à cause de lui ! Puis un plateau vint pour les distraire, un charmant serveur offrit une coupe de champagne d'abord aux dames et ensuite à Max avant de s'éloigner.

« Le maire veut vraiment faire bonne impression ce soir on dirait. »

Puis elle but une gorgée. Le liquide rependit une légère chaleur dans sa gorge et les bulles claquaient sur la langue provoquant une sensation agréable...presque à chatouiller. Elle observa l'élixir avant de porter son attention sur l'autre cavalière de Max.

« Je dois bien avouer qu'il vaut le détour ce champagne ! »

 
Emi Burton


robe:


masque:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je veux rester ici.

avatar


Messages : 49
Date d'inscription : 18/09/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Dim 1 Oct - 21:56


thinking about the words to say
now I'm dancing by myself out in the rain



Armance regardait les différents citoyens de cette ville. Selon elle, si on se retrouvait ici, c’était qu’on avait d’une façon ou d’une autre mérité notre sort… C’était donc avec amusement caché qu’elle tentait de trouver pourquoi est-ce chacun avait atterri ici… C’était tellement aléatoire ! Enfin, au moins Armance était soulagée de ne pas avoir vu son mari ou ses enfants débarquer ici.

C’est donc accompagner d’une coupe de champagne qu’elle continuait à observer la salle d’un air hautain. Son apparence était froide. Même sa beauté n’arrivait pas à rassurer ces pauvres pêcheurs. C’est alors qu’un jeune homme, imprudent s’avançant vers elle d’un pas assuré. Sûrement ne devait-il pas la connaître.

Elle penche la tête délicatement sur le côté, tentant de comprendre cet homme et de le déchiffrer. L’observatrice qu’elle est noté le moindre détail.

« Je vais considérer que c’est un compliment. Je vous remercie. » déclara-t-elle avec un fin sourire qui n’avait rien de joyeux pourtant. Pourquoi ses sourires semblaient toujours avoir une once de menace ? Il se présenta. Elle hésita à en faire de même pour une raison qui lui échappa.

« Armance. »
se présenta-t-elle en inclinant la tête légèrement. Sûrement savait-il qu’elle travaillait à la mairie ? Ou alors était-il un récent arrivé. Elle se redressa donc, pour se donner un peu plus de contenance.

« Vous êtes arrivé dans cette ville depuis longtemps Aiden ? » demanda-t-elle en buvant ensuite une nouvelle gorgée de champagne. Oui, la curiosité était toujours son plus grand défaut. Et puis, elle appréciait de découvrir les habitants de la ville.

made by black arrow
son masque:
sa robe:

Spoiler:
Désolée c'est un peu court ^^"

_________________
Welcome in Hell
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je ne sais pas où je suis.

avatar


Messages : 27
Date d'inscription : 20/03/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Dim 1 Oct - 23:05

Le bal masqué
Event

Ce n'était juste pas possible qu'elles manquent ça, pouvoir se défouler un peu et pourquoi pas faire des rencontres intéressantes ce soir. Pour cela, rien de tel qu'être éblouissante, un brin provocante sans tomber dans le vulgaire et c'est bien ce qu'elles avaient réussi à achever toutes les deux. Bien oui, Saskia venait avec elle, la blondinette savait très bien qu'elle avait perdu le combat d'avance face à une Avy surexcité par cette nouvelle et la possibilité de s'amuser sans débourser un centime en plus ! Bon, certes, elle avait dû acheter au préalable des loups pour elles, mais qu'importe, elles le rentabiliseraient en boisson et petites choses à grignoter.

Les conversations semblaient aller bon train quand quelques courageux décidèrent de se lancer à quelques pas de danse, après tout, c'était fait pour ça un bal ! Jetant un regard vers son amie, il n'était pas encore l'heure de l'entraîner sur la piste de danse, elle attendrait qu'elle ait bu déjà plusieurs verres avant de la traîner là-bas. L'envie fut tout de même trop forte, ou plutôt elle le fit sans s'en rendre compte, elle cherchait des têtes connues, des clients...mais plus particulièrement, elle était à la recherche de Maximilian. Mais serait-il présent ?

Revenant à la réalité, elle regarda Saskia comme ci elle venait de lui parler en hébreu. Son prince ? Mais de quoi parlait-elle ? Puis c'est en réfléchissant un peu plus qu'elle comprit ce qu'elle venait de faire et se racla la gorge.

« Non, non, pas de prince. Juste je cherchais s'il n'y avait pas des beaux mecs pour toi voyons. Et toi alors ? Qui est-ce que tu cherches comme ça ? »

Un sourire espiègle à l'intention de son amie, elle aussi semblait chercher quelqu'un du regard, la vilaine.

Emi Burton


robe:

masque:

Interaction avec: Saskia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je veux partir d'ici.

avatar


Messages : 79
Date d'inscription : 22/09/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Dim 8 Oct - 21:37

Le Bal MasquéEventJe n’étais pas très ravie d’aller à cette soirée. J’aurai largement préféré rester blottie sous ma couette sur le canapé, à manger du pop-corn, et à regarder un film nul à la télévision. Mais voilà, il fallait que j’aie Avy comme colocataire. Alors non, je ne regrettais pas ce choix, hormis peut-être ce soir. Elle avait beau être ma meilleure amie, il y avait des jours, ou des soirs à l’occurrence, où j’avais juste envie de l’étrangler pour ces idées de folie. Pourquoi vouloir venir ? Voir des hommes en costumes de pingouin et des femmes à se pavaner à se montrer leur dernière manucure, ça avait le don de m’horripiler. Je savais être féminine, là n’était pas la question. Je n’étais juste pas du genre à m’amuser au milieu d’une foule, pour un évènement presque obligatoire. La mort m’avait donné un coup de pouce à mon caractère déjà bien prononcé. J’aimais de plus en plus franchir les interdits. Soupirant, je bois une gorgée de ma coupe de champagne. Il va m’en falloir plusieurs, avant que je ne réussisse à me détendre. Je n’ai qu’une envie : prendre mes jambes à mon cou et retourner faire un tête-à-tête avec ma télévision. Mais je ne suis pas sûre qu’Avy apprécie énormément que je lui pose un lapin. M’approchant d’elle, je lui murmure d’ailleurs quelques mots, avant de me redresser. Regardant les couples qui commencent à danser, certains avec une maladresse plutôt mignonne, je me dis que j’aimerai être à leur place. Qu’est-ce que ça me manque … Pourtant, l’homme que j’aime, il est là. Je pourrai l’avoir … Mais il y a cette barrière, ce mensonge indélébile entre nous. Finissant d’une gorgée ma coupe, j’en prends une autre, sans qu’Avy ne le remarque. Pas besoin qu’elle pense que je suis en train de devenir une alcoolique, ou que sais-je encore. Je me retiens de rire face au trouble de la brune. Pas de prince charmant, d’après ce qu’elle me dit. Septique, je suis. Elle cherche quelqu’un en tout cas, c’est une certitude. « Voyons, tu sais bien que je suis insupportable aux yeux des hommes ! » Riant, je lui lance un clin d’œil. Ce n’est pas que je suis insupportable … Simplement, aucun n’a réussi à me faire oublier Ethan. Et je pense qu’aucun n’en sera capable, hormis s’il vient d’une autre galaxie et encore … Me retournant pour attraper un petit four, je réponds malgré tout à mon amie. « Je ne cherche pers … » Mais je m’interromps. Il est là. Merde. Mon regard rencontre le sien et pendant quelques secondes, je suis incapable de détacher mon regard du sien. L’impression de revenir bien des siècles plus tôt, lorsqu’on se voyait en cachette. Avalant difficilement le petit four que je viens de porter à ma bouche, je me tourne vers Avy, rompant ce contact brève et pourtant, toujours aussi plaisant. « Je … » Mais je n’ai pas le temps de lui dire que je veux partir, qu’un homme arrive. Il me semble que c’est le patron du bar où il m’arrive d’aller. Il nous salue et j’ai enfin mon moyen de m’échapper. Riant légèrement lorsqu’il nous demande s’il nous dérange, je lui réponds que non. Posant ma main sur le bras d’Avy, je lui souris doucement. « Je te laisse quelques minutes, tu es en bonne compagnie. » Je leur fais signe, avant de m’éloigner. Mes talons claquent sur le sol, ma démarche est saccadée, rapide. Arrivant à la hauteur d’Ethan, mon cœur bat la chamade. Il est séduisant, et bien plus encore. Avalant difficilement ma salive, je tente malgré tout de le fusiller du regard, malgré mon masque. « Qu’est-ce vous foutez là ?! Vous me suivez c'est ça ?!» Moi qui pensais passer une soirée tranquille … Ne pouvant m’empêcher, je laisse mon regard glisser sur ses épaules carrées, son torse si appétissant. Avant de me gifler mentalement et de reporter mon regard dans le sien. Mauvaise idée, il m’ensorcèle. Je savais que je ne pourrais pas continuer à ignorer mes sentiments, malgré ma haine, pendant encore des siècles. Mais j’espérais au moins que ça durerait encore quelques années.
©️ Crimson Day

_________________

Ce que nous étions, sommes et serons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je ne sais pas quoi penser.

avatar


Messages : 104
Date d'inscription : 18/09/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Dim 8 Oct - 23:14


Alexander avait reçu l’étrange invitation au bal, il avait hésité un moment avant de se décider à y aller et demander à son patron un jour de congé pour s’y rendre. Heureusement que ce dernier n’était pas vraiment le genre patron casse-pied. Il n’avait pas cherché à savoir s’il y aurait quelqu’un pour le tenir ou bien si Maximilian le fermerait exceptionnellement.

Il s’était décider en se disant qu’il pourrait passer un bon moment, rencontrer d’autres personnes et voir autre chose. Et puis, il y avait eu Grace, il faut dire qu’il avait sérieusement espérer la retrouver là-bas. Il devait avouer qu’il avait complétement oublié de lui demander tellement ils avaient profité de ses retrouvailles plutôt inattendue. Et il y avait de quoi oublier tout ce qui était autre. Il avait presque manquer de se rendre au bar et voulu proposer à la belle demoiselle de la voir puisque c’était son jour de congé avant de voir l’invitation prendre au calendrier et le faire râler un peu avant d’avoir cet espoir fou.

Il avait été cherché un beau costume noir parfait, il avait longuement hésité devant les prix si différents mais aussi la couleur, il voulait être le parfait et le blanc ne lui allait pas, surtout face à ce qu’il se ressentait. Et il n’était pas du genre couleur très visible mais plutôt grand classique. Il avait acheté le costume trois pièces avec sa cravate et des chaussures cirées tout aussi noire. Et puis, il avait fallu choisir un loup, il y en avait de toutes les sortes, à plume, à perle, en soie, en plastique, dans des mélanges de matières de style du plus classique au plus extravagant. Bon il savait déjà ce qu’il ne voulait pas, l’extravagance ce n’était pas lui-même si cela étonnerait Grace, il se sentirait vraiment mal à l’aise. Il avait fini par opter par un masque plutôt souple mais pas trop dans le genre on ne peut plus classique, sans bord, noir comme son ensemble. Et le soir même, il avait mis des heures à se préparer, l’impression de ne pas être lui, pas assez parfait, il détestait les costumes.

Il se rendit donc au bal masqué et gara sa moto dans un coin, confiant son casque à l’entrée ainsi que la veste qui allait avec. Il entra dans la salle de bal et chercha Grace des yeux, il la reconnu bien vite, elle ne pouvait pas être une autre, après avoir tant observé son corps, sa silhouette, ses déplacements, il avait découvert son corps et retenu toute ses courbes. Il eut légèrement le rouge aux joues se souvenant des 4 derniers jours. Heureusement que le travail et certains besoins physiologiques avaient parfois eu raison d’eux. Il s’avançait vers elle quand il remarqua un détail qui lui déplut fortement, se découvrant jaloux, en fait pas vraiment, il l’avait toujours été mais il n’avait jamais rien dit parce qu’il ne s’en sentait pas le droit n’étant pas en couple avec elle. Mais pouvait-il réellement tenter maintenant qu’ils l’étaient ? Cette main sur son épaule, le sourire de cet homme était-il pour Grace et que ressentait la demoiselle ? Elle l’aimait non ? Il marquait un temps d’arrêt, cherchant la réaction appropriée. Tentant de se rappeler les paroles de la belle, celle qui disait de ne pas oublier qu’elle l’aimait. Il avait peur de la perdre, peur que ce soit une punition, il serra les mâchoires, il devait se faire remarquer de la demoiselle. Peut-être qu’elle s’expliquerait. Il s’avança dont d’un pas rigide vers elle, plus que ce qu’il ne l’aurait voulu, comme il l’avait déjà fait plusieurs fois, tentant de se contrôler.

Une fois à sa hauteur, il tenta un sourire qui se faisait crisper, sa voix était tendue comme douloureuse, en attente d’être rassurée et même s’il se pencha en prenant sa main pour faire un baisemain, tel un gentleman sans totalement toucher sa main, ses yeux ne quittait pas le bras de l’autre, imaginant malgré-lui mille façon de le lui briser, sans se douter un instant que l’autre homme était, en plus d’être innocent, son patron.

- Grace, c’est un immense plaisir de te revoir ici. Comment vas-tu ?

Il avait l’impression d’avoir la bouche sèche, ne pouvant quitter le contact qu’il y avait entre les deux adultes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je ne sais pas où je suis.

avatar


Messages : 59
Date d'inscription : 20/09/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Lun 9 Oct - 20:28

Le Bal Masqué
Je ne savais pas spécialement si j’avais bien fait de venir à ce bal… Je ne connaissais pratiquement personne en ville et je n’avais vu avec personne pour que l’on se retrouve là-bas alors je savais que j’allais passer une grande partie de ma soirée tout seul. Et je regrettais déjà beaucoup l’idée d’être venu. Mais j’avais acheté un costume et un masque et rien que l’idée d’avoir pu mettre de l’argent par les fenêtres en n’y allant pas me mettait hors de moi. Entrant dans la salle, mon regard fut quasiment immédiatement attiré par la longue chevelure blonde de mademoiselle Müller. Je ne m’étais pas attendu à ce qu’elle soit présente même si j’aurais dû m’en douter. Elle avait certainement dû recevoir le carton d’invitation et ses amis avaient dû lui proposer de venir. Alors que je comptais passer inaperçu, ne pas me faire repérer par la jeune femme, son regard rencontra le mien. On resta ainsi un bref instant, les yeux dans les yeux avant qu’elle ne détourne la tête pour reporter son attention sur une autre femme alors qu’un homme vient les aborder. Je repose mon regard droit devant moi, essayant de ne plus prêter attention à la jeune infirmière, sachant de tout »e façon que si l’on venait à se croiser, elle m’enverrait sur les roses… Et elle aura pris soin au préalable d’enlever les pétales pour ne laisser que les épines. Je soupirais en haussant les épaules, attrapant une coupe de champagne et un petit four. Je ne comptais plus m’éterniser ici, je faisais acte de présence pour une petite demi-heure avant de repartir chez moi. J’hésitais entre me foutre dans un coin pour me faire oublier et dévaliser le buffet quand un bruit de talons me parvint aux oreilles. Je ne saurais dire ce qui me fit penser que c’était Mademoiselle Müller mais j’avais l’idée que c’était elle qui venait me voir. Etrange, sachant qu’elle me détestait. Je tournais rapidement la tête vers elle avant de lever les yeux au ciel. Et voilà, encore une pique. Je me faisais à nouveau envoyer voir ailleurs si j’y étais sauf que cette fois, je n’avais rien fait à part venir à un fichue bal masqué. J’aurais bien aimé la suivre, parce que cela aurait voulu dire qu’elle m’avait invité à passer la soirée en sa compagnie. Sauf que notre présence à tous les deux ce soir n’était nullement due à une décision commune. Je haussais les épaules. « J’ai tout simplement reçu un carton d’invitation pour le bal… Mais je me demande réellement si j’ai bien fait de venir. » Je ne faisais que refléter mes pensées et je pensais cela depuis que j’étais parti de chez moi, pas uniquement parce que la jeune femme venait à nouveau de me crier dessus. Attrapant une nouvelle coupe de champagne, j’allais lui demander si elle en voulait une avant de remarquer qu’elle avait déjà un verre entre les mains. J’avais énormément de mal à ne pas la regarder, à ne pas laisser mes yeux glisser sur son corps que je pouvais apercevoir grâce à la robe très ajourée qu’elle pouvait porter. Je bus une gorgée de ma coupe, manquant de m’étouffer avant de soupirer. « Votre robe est magnifique… Je vais vous laisser, passez une bonne soirée Mademoiselle Müller. » Je ne savais pas encore ce que je comptais faire mais j’allais y réfléchir. Je saluais la jeune femme d’un signe de tête avant de partir me coller dans un coin, la tête basse. Je savais qu’il fallait que j’oublie la jeune femme, qu’il n’y aurait jamais rien d’autre que de la haine entre nous. Et j’ignorais complètement pourquoi, pourquoi elle me détestait à ce point. Qu’avais-je donc pu faire pour la mettre dans un tel état? Je n’avais pas de réponse à ma question et je savais que je n’en aurais certainement jamais…
2981 12289 0

_________________


Baby, you're all that I want
When you're lyin' here in my arms
I'm findin' it hard to believe
We're in heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je veux rester ici.

avatar


Messages : 42
Date d'inscription : 12/10/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Jeu 12 Oct - 16:38

Le Bal MasquéEventAlena ne comprenais même pas ce qu'elle faisait là ce soir, elle aurait mille fois préféré être chez elle planqué derrière son pc à espionner tout ce petit monde via l'internet. Mais non, elle avait finit par avoir envie de venir, une envie qu'elle n'avait pas réussit à maitriser et pourquoi sérieusement elle se le demandait encore. Se sociabiliser ça n'avait plus grand intérêt puisqu'elle était morte, après tout à quo bon se faire de nouveaux amis, faire de nouvelles rencontres et tout ce qui va avec. De toute façon, elle était là et il était bien trop tard pour faire marche arrière maintenant. Elle aurait encore plus l'air idiote si elle repartait d'où elle venait plutôt que d'entrer dans cette grande salle de fête rempli de gens dont elle ne connaissait pas la moitié des noms et encore moins des visages. Alors ce soir, avec leurs costumes chics et leurs masques sur le visage elle ne reconnaitrait absolument personne du tout et avec un peu de chance passerait elle aussi totalement inaperçu.
En plus elle n'avait même pas de cavalier, peu être qu'avec un peu de chance elle en trouverait un ce soir, mais quelque chose dans sa tête faisait bip, comme si elle se refusait à danser avec quiconque ici. Elle avait des souvenirs plein la tête et malgré le fait que la plupart étaient douloureux, un visage ne cessait de lui revenir en tête et dans le fond, ce soir elle aurait aimé pouvoir l'apercevoir juste une seconde. Mais elle savait qu'il ne serait pas là, qu'il ne serait jamais là du moins pas avant une éternité parce que lui n'était pas mort ce fameux soir. Qu'elle était seule ici parmi un millier d'inconnus et que ça ne s'arrêterait jamais parce que de nouveaux inconnu y'en arrivait à la pelle tous les jours. Au moins l'avantage c'est qu'elle se fondait dans la masse, mais Alena avait malgré tout toujours quelques regrets de son ancienne vie, qui après réflexion n'était pas si mal que ça après tout.
©️ Crimson Day

Son masque:

Sa tenue:

_________________
You And Me

   
Ne me demandez pas de choisir, car ce sera Lui. Ca a toujours été Lui. Et ce sera toujours Lui. Je n'ai jamais demandé à ce que ça arrive, mais c'est une chose incontrôlable, qui prend possession de tout et qui ne repart pas avant d'être satisfaite. Je suis une éternelle insatisfaite.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je ne sais pas quoi penser.

avatar


Messages : 65
Date d'inscription : 28/03/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Ven 13 Oct - 11:19

Le bal masqué
Event

Je n’étais pas en retard, fort heureusement. Cela aurait voulu dire que je m’étais dépêché pour pas grand-chose, ce qui m’aurait énervé. Surtout que j’avais pris soin de ma tenue, dans l’espoir de faire tomber Rose, si elle était là, dans mes filets. Et une petite voix m’avait soufflé qu’elle serait là. Puis je l’avais observé aussi, ce qui aidait. Soupirant, j’attrape une coupe de champagne, avant de me diriger vers la silhouette féminine qui a attiré mon regard. Attrapant sa main, sans renverser une seule goutte de ma boisson, je lui fais un baisemain, tel un gentleman. Je ne sais pas encore qui elle est, et j’aimerai le découvrir. Même si elle ne remplacera pas ma belle Rose, elle peut être une distraction agréable, j’en suis certain, pour la soirée. Puis rien ne nous empêche de finir l’un chez l’autre, pour finir cette soirée en beauté. Enfin, je ne dois pas m’emballer tout de suite. L’araignée prend toujours tout son temps pour tisser sa toile. Un léger compliment, et le jeu est lancé. Je tiens à savoir qui elle est derrière ce masque et je ne lâcherai pas l’affaire, tant que je ne saurais pas.

Remarquant son sourire, je ne peux m’empêcher de jubiler intérieurement. Une femme qui sourit, même aussi froidement, et dans tous les cas toucher par le compliment. 1-0. Mettant présenter, j’attends qu’elle en fasse de même. Après tout, ça sera plus simple que de l’appeler Milady toute la soirée. Quoi que, personnellement, ça ne me dérange pas.

-C’est un très joli prénom.

Un peu ancien, mais je me retiens de l’ajouter. Après tout, ça ne se fait pas, de critiquer une dame. C’est comme lui demander son âge, ça sera déplacé. Eh oui, je suis bien élevé ! Souriant, je prends une gorgée de champagne, alors qu’elle m’interroge. Ai-je piqué son intérêt ? Il semblerait que oui. Souriant, charmeur, je fais un vague signe de la main.

-Quelques mois maintenant, chère Armance. Et vous ?

Au moins, si elle m’annonce qu’elle est là depuis bien plus longtemps, je pourrai lui demander de me faire visiter la ville. Posant ma main sur sa taille, je lui lance un clin d’œil complice.

-Venez, allons manger un petit morceau.

Ma main toujours sur elle, je la pousse doucement mais sûrement malgré tout, vers le buffet, ne lui laissant pas le choix de m'accompagner. Faisant attention aux couples qui commencent doucement à danser, je retire ma main. Au même instant, un serveur arrive avec un plateau de petits fours tout chaud. En attrapant un, je croque dedans. Me tournant vers ma distraction de la soirée, je lui souris.

-Il faudra féliciter le maire, tout est vraiment délicieux.

La seule chose que je ne savais pas, c’est que cette jeune-femme était bien plus qu’une habitant d’Hadès Town.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je veux rester ici.

avatar


Messages : 205
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Ven 13 Oct - 12:11

Le bal masqué
Event

Emmenant Rose à ma suite, vers Grace que je repère immédiatement, je ne peux m’empêcher de m’excuser du retard. Après tout, vu le message que j’ai reçu de sa part, je préfère me montrer prudent. Elle a l’air assez irrité, aussi, je n’ai pas envie qu’elle se mette en mode Médor et me morde. Levant les yeux au ciel, je ne peux que soupirer. Les filles et la mode, une grande histoire d’amour. Au moins, entre mec, on peut juste se dire ‘très jolie cravate et très beau nœud’ ou ‘une couleur parfaite pour un costume de soirée’. Mais faisant semblant de m’intéresser, je baisse les yeux vers la robe de Grace. Oui c’est brillant mais je ne vois pas ce qu’il y a d’aussi joli quoi… Riant légèrement lorsque ma meilleure amie me traite d’âne, je ne peux que m’arrêter et soupirer lorsqu’elle répond aussi à Rose que sa robe est magnifique.

-Rho ça va, ce ne sont que des robes, les filles.


Grace nous parle du champagne. Ah enfin un sujet de conversation convenable ! Là j’étais sûr de pourvoir participer, sans que ça ne parle de froufrous, rubans, ou que sais-je encore. Me retournant vers la rousse, je la regarde, faussement choqué. Puis mon regard dévie vers Grace. Puis je grimace en haussant les épaules.

-Comment ça vous voulez vous venger toutes les deux moi ? Qu’est-ce que je vous ai fait ? Enfin Frances, je le sais maintenant … Mais je ne savais pas que tu voulais par contre le cv de mes employés.

Haussant les sourcils, je soupire lorsqu’un serveur arrive avec trois coupes. Ce n’est pas trop tôt ! Attrapant la mienne, je prends directement une gorgée. Du coin de l’œil, je vérifier que Rose va bien boire la sienne. Je ne veux pas qu’elle finisse saoule, ça serait bien galère à la ramener sinon. Non mais je veux qu’elle se décoince un peu, qu’elle s’amuse et passe un bon moment. C’est bien pour ça aussi que je suis venu, sinon, je serai resté chez moi. Ne répondant pas à Rose, je hoche simplement la tête. Il veut faire bonne impression, c’est une certitude. Reste à savoir pourquoi maintenant … Riant doucement, je pose ma main sur l’avant bras de la rousse.

-J’ai enfin trouvé ce que je vais pouvoir te faire boire alors ! Sinon Grace, tu repasseras quand même au bar, malgré mon nouveau barman ? Qui fait un excellent boulot, soit dit en passant.


Avant que je ne puisse continuer, je remarque un jeune-homme qui se dirige vers nous. Reconnaissant la silhouette, une ancienne habitude de mon vivant, je pose ma main sur le bras de Grace. Je ne sais pas si elle l’a reconnu mais si c’est le cas, je ne veux pas qu’elle fasse un scandale. Mon barman arrive et attrape la main de mon amie. Ne voulant pas qu’il remarque ma présence non plus, je ne dis rien. Puis, voyant ma belle, je sens mon cœur qui s’accélère. Je suis sûr que c’est elle.

-Mesdames, monsieur, veuillez m’excuser.

Sans leur laisser le temps de me répondre, je me dirige vers Avy. Lorsque je vois sa tenue, je fonds. Arrivant à la hauteur des deux-jeunes femmes, bien que je ne connaisse absolument pas l’autre, je les salue. Puis la blonde s’excuse et je me retiens de rire, lorsqu’elle dit à ma belle Avy qu’elle est en bonne compagnie.

-Tu es … je n’ai même pas de mot pour te décrire ce soir Avy. Comment vas-tu ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Je suis le Maître des lieux.

avatar


Messages : 2
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Ven 13 Oct - 13:13


Le Bal Masqué



Du coin de l’œil, caché derrière un faux mur, Hadès regardait avec attention les habitants qui entraient dans la salle. Il avait tout prévu, mais il n’était pas à l’abri d’un problème. Réajustant sa veste, il sourit doucement lorsqu’il voit son bras droit  dans la ville, qui passe la porte. Le maître des lieux sait donc que tout sera parfait, qu’elle y veillera. Entendant un léger air de violon, Hadès quitta la salle du regard, pour se tourner vers la nouvelle arrivante. Cachée dans l’ombre, il ne put pourtant s’empêcher de lui lancer un clin d’œil. « Chère amie, c’est un plaisir de vous voir. » Lui rendant son compliment, l’Abîme disparaît de suite après. Se retournant, Hadès remarqua qu’il y avait encore plus de monde, que les conversations étaient lancées, et que certains s’étaient lancés sur la piste de danse. Il était donc temps pour lui de saluer ses gens. Apparaissant en plein milieu de l’estrade installée en hauteur, son masque sur les yeux, il remercia les musiciens d’avoir arrêté de jouer, d’un léger signe de tête. Laissant son regard trainait dans la foule, il s’arrêta et leva sa coupe de champagne en l’air. « Mes chers amis, je vous remercie d’être venus si nombreux. J’ai décidé d’organiser cette soirée, afin que vous puissiez tous apprendre à vous connaître. Mais aussi pour vous présenter Armance, mon bras droit. » Au même instant, les projecteurs se posèrent sur la jeune-femme. Même si Hadès ne le disait pas ouvertement, tous avaient compris qu’elle était ses yeux et ses oreilles. « Mais trêve de bavardages inutiles, je ne suis pas là pour vous noircir cette soirée. Le but est de s’amuser. Vous pouvez donc profiter des boissons, des petits fours. Nous n’allons d’ailleurs pas tarder à vous servir des petites verrines. Je vous souhaite donc une bonne soirée, amusez-vous. Et surtout, n’oubliez pas, je veille sur vous. » Le maître des lieux leva son verre, but une gorgée en même temps que les invités, et disparut dans un nuage de fumée. Aussitôt, les conversations reprirent. La soirée s’annonçait parfaite.
By Soso

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je veux partir d'ici.

avatar


Messages : 79
Date d'inscription : 22/09/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Ven 13 Oct - 22:59

Le Bal MasquéEventMon regard dans le sien, je sais que je pourrai succomber à la moindre de ses paroles. Il suffirait d’un mot pour que je lui tombe dans les bras. Mais je sais que je ne le dois pas. Il m’a tellement fait souffrir. Il est rare d’aimer la personne qui a causé sa mort, et pourtant, c’était mon cas. Me dirigeant vers lui après avoir laissé Avy en compagnie d’un homme qu’elle connaît, d’ailleurs il faudra que je pense à l’interroger à ce sujet, je me dirige vers Ethan. Mes talons claquent contre le sol, annonçant ainsi ma présence. Lui demandant ce qu’il fait là, je veux surtout savoir s’il me suit. Tellement sous la colère, je ne pense au fait qu’il est simplement reçu un carton d’invitation, tout comme moi. En réalité, j’aurai aimé qu’il m’invite à ce bal, là, j’y aurai été avec plaisir. Mais pourquoi l’aurait-il fait ? Après tout, je ne suis que l’infirmière, celle qui lui pourrit la vie, jour après jour … Il se demande s’il a bien fait de venir ? Il veut peut-être que lui confirme qu’il aurait mieux fait de rester chez lui ? Ce n’est pas l’envie qui me manque. Mais pour ne pas faire un scandale au milieu de la foule, je bois une gorgée de champagne, alors qu’il en attrape une qui vient de passer. Je ris intérieurement lorsqu’il manque de s’étouffer, alors que je vois bien que son regard est sur moi. Adorable. J’aime voir que je lui fais encore de l’effet, même si c’est égoïste, car il n’y aura plus rien entre nous … Je rougis comme une idiote, lorsqu’il me parle de ma robe. En réalité, je voulais le rendre jaloux s’il était là … et finalement, je rougis comme une adolescente, car elle lui plait. J’ai vraiment un esprit contradictoire. Mais avant que je ne puisse répondre, il est déjà en train de faire demi-tour. « Att … » Mais mes mots sont vains, il s’engage pour aller se mettre loin. Ma présence l’insupporte-t-elle à ce point ? Ressentant un pincement au cœur, je vide d’un train ma coupe. Je sais que je ne dois pas boire aussi vite, mais au moins, ça m’empêche de réfléchir. Attrapant une seconde, je ne perds pas de temps à la déguster et vide clairement mon verre. Au même instant, le maire prend la parole. Mais je l’écoute d’une oreille seulement, trop occupée à chercher du regard une nouvelle coupe. Un serveur arrive non loin et avec un léger sourire, je lui demande s’il peut m’en apporter une. Bien évidemment, il accepte et part en direction des cuisines. Mais au même instant, j’entends une voix qui prononce mon prénom. Me retourne, j’écarquille les yeux et ne sais pas quoi faire. Un mec qui pensait que j’allais passer la nuit avec, qui m’a emmené chez lui et finalement, je me suis écroulée comme une masse. Il l’a plutôt mal pris et depuis, il ne cesse, dès qu’il me croise, de me faire des sous-entendus plus que déplacés et je pense qu’il pourrait se montrer violent. Enfin je ne pense pas, j’en suis sûre. Il me terrifie, depuis qu’il m’a collé une gifle, il y a environ deux siècles, je dois bien l’avouer. Tournant la tête, il faut que je trouve une solution pour l’éviter. Ethan ! Cette idée me vient naturellement. Me retournant, je cours dans la direction qu’il a prise et j’entends que l’autre homme me suit. Repérant mon amant dans la foule, je vais à sa rencontre et sans lui demander son avis, passe mes bras autour de sa taille, me serrant contre lui. Du bout des lèvres, alors que je pose ma tête en soupirant parce que je suis vraiment bien, je lui murmure doucement. « Jouez le jeu, s’il vous plait, monsieur Mcgarett … Cet homme peut … violent. » Je n’ai pas le temps de finir, que son ombre se dessine sur nous. Je ne sais pas si Ethan va jouer le jeu ou non. Relâchant l’homme que j’ai aimé, je me tourne vers le nouveau venu, tremblante, n'ayant personne à qui me raccrocher, ayant l’impression que je vais m’écrouler. « Duncan, c’est un plaisir de te revoir ! » Mais il n’en a que faire, fixant Ethan. Avalant ma salive, je me dis que finalement, je vais tuer Avy pour m’avoir emmené ici. Avant que je ne puisse ajouter quelque chose, Duncan prend la parole, s’adressant à Ethan. « Qui es-tu ? » Si Ethan joue le jeu, il y a des chances que Duncan s’en aille. Mais je sais que je vais devoir me coltiner toute la soirée Ethan, sinon il reviendra à la charge.
©️ Crimson Day

_________________

Ce que nous étions, sommes et serons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je ne sais pas où je suis.

avatar


Messages : 59
Date d'inscription : 20/09/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Ven 13 Oct - 23:21

Le Bal Masqué
La jeune et jolie infirmière a toujours eu le don de me mettre le cerveau sens dessus-dessous. Et ce soir ne faisait pas exception à la règle. Ne savait-elle donc pas que tous les habitants d’Hadès Town avait reçu le même carton d’invitation pour ce bal? Mais sérieusement, je ne savais pas ce que je comptais faire désormais. Je n’avais qu’une envie, rentrer chez moi, prendre une bière dans le frigo et me regarder une série. Ou alors carrément me coucher. Je venais de quitter la jeune femme pour lui permettre de passer une bonne soirée sans avoir ma présence sous les yeux quand le maire apparu dans la pièce. J’écoutais son petit discours avant de finalement me dire que je devrais partir. Je ne voulais pas rester, à quoi bon… J’allais rester seul dans mon coin, à boire du champagne et manger des petits fours… Pour un tel programme, je préférais encore rester seul chez moi. Alors que je m’apprêtais à finir ma coupe de champagne, je vis soudain Mademoiselle Müller débarquer rapidement et se blottir contre moi, ses bras autour de ma taille. Je rêvais, ce n’était pas possible autrement. Et pourtant, le corps pressé contre le mien était tellement chaud que je ne pouvais que comprendre que c’était la réalité. Je n’osais espérer un tel revirement de situation, elle qui avait passé son temps à me crier dessus, voilà qu’elle se blottissait enfin contre moi. J’allais refermer un bras autour d’elle, savourant ce contact aussi agréable qu’inespéré quand elle prit la parole… Dur retour sur la terre ferme là pour le coup. Je serrais les dents en levant la tête, déçu et limite blessé. Pas qu’elle se soit blotti contre moi… Mais j’avais espéré une toute autre raison pour expliquer son geste… Savoir qu’elle faisait cela uniquement pour se protéger d’un homme, je le vivais assez mal. Mais néanmoins, je ne pouvais pas la laisser avec ce type qui, à peine fut-il arrivé devant nous, me demanda qui j’étais. La jeune infirmière s’était écarté tout en prenant la parole mais je me doutais que ce qu’elle disait était faux. Sentant soudain mon côté protecteur prendre le pas sur la douleur, mon bras se glissa autour des hanches de la jeune femme, la rapprochant de moi, en un geste assez possessif. « Je suis Ethan, le petit ami de Saskia. Maintenant, si vous le permettez, tu viens chérie, on va aller danser. » Me saisissant de la main de la jeune femme, je l’entrainais à ma suite jusqu’à la piste de danse avant de la prendre dans mes bras, gardant cependant une certaine distance maintenant que l’homme était suffisamment loin pour ne plus nous voir. Je ne quittais pas la jeune femme du regard, essayant de comprendre quelque chose. « Pourquoi, de tous les hommes présents dans cette salle de bal, vous êtes venus vers moi? » Non mais j’avais tout à fait le droit de me poser la question. Elle me détestait, elle me le faisait bien comprendre depuis que l’on travaillait au même endroit… Alors pourquoi moi? D’autres hommes auraient été tellement ravis de se faire passer pour le petit ami de la jeune femme… Non pas que je ne sois pas ravie, loin de là. Mais personnellement, je ne voulais pas jouer un rôle de simple figurant qui la dépannerait quand elle était harcelé par un homme… Je voulais ce rôle-là pour de vrai, pas juste pour faire semblant.
2981 12289 0

_________________


Baby, you're all that I want
When you're lyin' here in my arms
I'm findin' it hard to believe
We're in heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je veux partir d'ici.

avatar


Messages : 79
Date d'inscription : 22/09/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Sam 14 Oct - 11:38

Le Bal MasquéEventBlottie contre le corps d’Ethan, je ne peux m’empêcher de me sentir bien, malgré la situation. Ce genre d’étreinte m’avait manqué. Soupirant, je tente de lui expliquer au plus rapide la situation, sachant que l’autre homme ne se trouve non loin, vu qu’il était à ma poursuite. Je n’ai pas peur de grand-chose, vu que la mort est déjà arrivée à ma porte. Mais l’homme qui me suit, me terrifie. Je sais qu’il peut se montrer violent, dès qu’un rien le contrarie. Et vu que je l’ai fait, je ne peux m’empêcher d’avoir peur qu’il relève de nouveau la main sur moi. Même si de nombreuses années sont passées depuis ce jour-là, le souvenir est gravé dans ma mémoire. Me reculant à contrecœur du torse d’Ethan, je me sens chancelante. Pourtant, me tournant vers Duncan, je ne sais pas trop comment engager la conversation. Mes jambes tremblent et je ne peux que penser une nouvelle fois, que j’aurai mieux fait de rester chez moi ! Mais Duncan n’en a que faire de mes paroles, se tournant vers Ethan. Il est jaloux, je le vois dans son regard. Priant pour que mon ancien amant joue le jeu, je soupire lorsque je sens sa main sur ma hanche. Un frisson me remonte le long de ma colonne vertébrale et instinctivement, je me colle contre lui, alors qu’il me rapproche de son corps. Qu’est-ce que j’aurai aimé que ça soit pour de vrai … Mais il avait perdu ce droit-là, en me mettant au bûcher et en celant mes liens dans mon dos. En entendant les mots qu’ils prononcent, je suis forcée de me mordre la lèvre, pour ne pas pleurer. J’aurai tellement aimé les entendre dans d’autres circonstances. Avant que je ne puisse dire quoi que ce soit, Ethan nous entraine vers la piste de danse. Il ne va pas être déçu du voyage ! Entre lui et moi, il a toujours été le meilleur danseur. Ce qui le faisait rire à l’époque, car je n’arrêtais pas de me morfondre d’excuse pour lui avoir écrasé les pieds. Nous arrêtant, ses mains se posent sur mes hanches, sur ma peau nue, envoyant de petites mais agréables décharges électriques, partout dans mon corps. Avalant difficilement ma salive, ce simple contact met à rude épreuve toute ma volonté. Passant délicatement mes bras autour de son cou, je ne le quitte pas du regard. Je suis bien contente d’avoir un masque, ça cache en partie la gêne mais en même temps, le désire que j’éprouve. Sa question … j’aimerai lui répondre parce qu’il est celui qui détient mon cœur, qu’il n’a pas joué seulement un rôle. Mais ce n’est plus vraiment le cas … plus totalement. « Parce que peu importe ce que je pense de vous, Monsieur Mcgarett, je sais que vous êtes un homme droit, qui apportera son aide à quiconque lui demande. » Une réponse bien loin de ce que je pense réellement, mais pourtant, qui ne reflète aucun mensonge. Marchant sur son pied, je rougis comme pas possible. « Oh … Excusez-moi, je suis une piètre danseuse ! » Et le mot est faible. En plus il a dû payer une fortune pour s’habiller ce soir. Me mordant la lèvre, je tente de reprendre contenance, en baissant les yeux pour surveiller nos pieds. Me rapprochant de lui, je pose délicatement ma tête sur son torse, avant de laisser mes bras glissés dans son dos, pour les nouer autour de sa taille. J’en ai marre de me battre … pour ce soir. « Je ne vous forcerez pas à jouer le rôle de mon petit-ami, pour toute la soirée, monsieur Mcgarett, afin que je ne sois pas enquiquinée par Duncan. Si vous voulez partir, vous êtes libre de le faire. » Et comme pour prouver mes dires, me doutant que c’est ce qu’il veut, je le relâche et tourne les talons, prête à partir.
©️ Crimson Day

_________________

Ce que nous étions, sommes et serons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je veux partir d'ici.

avatar


Messages : 180
Date d'inscription : 22/05/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Dim 15 Oct - 15:09

Le Bal Masqué
Maximilian était enfin arrivé et il n’était pas seul. Je discutais un instant avec le duo, leur conseillant de boire une coupe de champagne, qui était très bon. Mon meilleur ami ne put s’empêcher de faire une remarque concernant nos robes et je lui lançais un petit regard avant de lever les yeux au ciel en soupirant. Les hommes avaient tendance à ne pas aimer quand on parlait chiffon apparemment. Il embrailla assez rapidement sur ce que je lui avais appris concernant son nouveau barman et je détournais la tête, ne voulant pas qu’il remarque la tête que je pouvais faire. Je haussais simplement les épaules, ne voulant pas non plus expliquer à Max que j’avais connu son barman de son vivant, que je l’avais longtemps détesté… Et je refusais encore plus de lui avouer que cela faisait quatre jours qu’on se voyait tous les jours et le plus souvent dans le lit du dit barman. Je portais à nouveau ma coupe de champagne à mes lèvres alors que mon ami me demandait si j’allais quand même continuer à venir malgré son barman qui faisait un excellent travail. « Ca j’ai remarqué qu’il bossait bien… Alors oui, je vais continuer à venir. » Il était hors de question que j’arrête d’aller au Daemon’s Pub. Déjà parce que j’aimais le bar de mon ami mais aussi parce que j’adorais encore plus les cocktails que pouvait bien faire Alexander. Je sentis soudain la main de Max se poser sur mon épaule, je me demandais ce qu’il se passait jusqu’à ce que je sente une main se glisser dans la mienne pour la soulever légèrement. Je tournais alors la tête, croisant le regard un peu énervé d’Alex. Je me demandais bien pourquoi il me regardait ainsi? En suivant le regard oblique de mon petit ami, je me rendis compte qu’il était surtout focalisé sur la main de Max sur mon épaule et je ne pus m’empêcher de sourire tout en laissant échapper un petit rire. Il me demanda comment j’allais et Max en profita pour s’en aller, certainement rejoindre quelqu’un qu’il avait reconnu. Je refermais mes doigts sur la main du jeune homme avant de me tourner vers la jeune femme à mes côtés. « Excusez-moi mais je dois vous laisser un instant. » Je laissais donc la jeune femme sur place, entrainant Alex à ma suite, laissant parfaitement en suspens sa question. Une fois que je me fus suffisamment éloigné, je ne pus m’empêcher de me blottir dans les bras de mon petit ami, contente de le voir au bal. J’allais lui répondre quand le maire fit soudain son apparition dans la salle, saluant la foule présente avant de faire un petit discours. Il nous souhaita une bonne soirée avant de repartir. Je m’écartais légèrement de mon petit ami avant de poser mes lèvres sur les siennes. « Coucou toi. Je vais bien mais c’est plutôt à moi de te poser la question… C’était quoi ce regard? » Si seulement il savait qui il venait de regarder aussi intensément… Mais j’allais tenir ma langue un petit instant, juste pour voir sa réaction.
©️ 2981 12289 0

robe:

masque:

_________________

   
i love you, it consumes me
On m’a demandé si je l’aimais encore. J’ai ri et j’ai répondu que non. J’ai entendu la question une deuxième fois, avec une certaine insistance dans la voix. J’ai cette fois souris dans le silence avant de baisser les yeux qui me trahissaient à coups de larmes. Je l’aime autant que je le déteste… Et je me tue un peu plus chaque jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je ne sais pas où je suis.

avatar


Messages : 59
Date d'inscription : 20/09/2017

MessageSujet: Re: Le bal masqué Dim 15 Oct - 21:54

Le Bal Masqué
Il fallait que je me calme… Respire Ethan, respire. Ne pense surtout pas aux courbes de la jeune femme actuellement plaqué contre toi, ne pense pas au fait que sa robe est ajourée et que tu as accès à sa peau… Arrête d’y penser, tu serais capable de te mettre dans une situation bien gênante. Mon cerveau essayait de me raisonner comme il le pouvait mais ce n’était pas évident pour moi d’éviter de penser à ce corps actuellement glissé contre le mien… Depuis le temps que j’en rêvais bordel, enfin… Ouais enfin, ma joie retomba bien vite quand elle m’expliqua qu’il s’agissait en réalité d’une manœuvre de sa part pour se débarrasser d’un mec collant. Sombre retour dans mon existence misérable où la jeune femme ne ferait que me détester. Non mais en même temps, je m’étais sérieusement attendu à ce qu’elle me saute dans les bras pour me dire qu’en réalité, elle m’aimait depuis de nombreuses années? Apparemment vu mon niveau de déception. Mais je décidais de jouer le jeu, de ne pas la laisser aux prises d’un mec qui semblait réellement inquiéter la jeune femme. Ce n’était pas dans mon caractère que de laisser ainsi une jeune femme en difficulté. Je me fis donc passer pour le petit ami de la jeune femme, arrivant très bien à me mettre dans le rôle étant donné que je rêvais d’avoir cette chance. Attrapant la main de la jeune femme, je la conduisis jusqu’à la piste de danse, gardant cependant une petite distance avec elle, ne pouvant cependant m’empêcher de lui demander pourquoi moi. Je levais les yeux au ciel, touché par sa réponse. Elle n’avait pas tort, elle m’avait bien cerné pour tout dire. Mais quand même, j’aurais aimé une autre explication… Enfin, je saurais m’en satisfaire. Soudain, je sentis une pression sur mon pied et je ne pus m’empêcher de sourire légèrement quand elle s’excusa d’être une bien piètre danseuse. Etrangement, j’eus l’impression d’avoir déjà vécu une scène similaire avec la jeune femme, comme si elle m’avait déjà écrasé les pieds alors que nous dansions… Sauf que c’était impossible. Sans que je ne m’y attende, je sentis soudain la tête de la jeune femme se poser sur mon torse alors que ses bras se glissaient dans mon dos. Je ne pus m’empêcher de frissonner mais alors que j’allais refermer mes bras autour d’elle, Saskia s’écarta soudain en me disant qu’elle n’allait pas m’obliger à me faire passer pour son petit ami toute la soirée. Et elle tourna soudain les talons, me laissant en plan au beau milieu de la piste de danse. Oh et puis merde hein. En quelques enjambées, je fus près d’elle, la retenant par le poignet. « Comme vous l’avez dit, je suis quelqu’un de droit. Et si cela peut vous permettre d’éviter de retomber sur l’homme de tout à l’heure, j’accepte ce rôle. Alors maintenant, venez, je vais vous apprendre à danser. » Je ne savais quoi penser. Ma gentillesse finirait par avoir ma peau un jour… Sauf que là, en l’occurrence, j’étais déjà mort donc il n’était plus question de mourir une deuxième fois. Retrouvant une place sur la piste de danse, je glissais une de mes mains dans celle de la jeune infirmière, posant mon autre main sur sa taille. Je me fichais bien qu’elle m’écrase les pieds, tout ce que je voulais, c’était passer du temps avec elle. J’allais pleinement profité de ce moment à me faire passer pour son petit ami car je savais que cette occasion ne se représenterait pas de sitôt.
2981 12289 0

_________________


Baby, you're all that I want
When you're lyin' here in my arms
I'm findin' it hard to believe
We're in heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le bal masqué

Revenir en haut Aller en bas
Le bal masqué
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Bal masqué olé olé
» [Thème] Personnages masqués
» [SOFT] WI-FI MASQUE : Gestion de réseaux masqués by HTC [Gratuit/HTC Only]
» Sophie HERFORT - Jack l'éventreur démasqué
» Chevalier masqué - Nom de code SCI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life After Death :: Events :: Premier event-
Sauter vers: