Partagez|
MessageSujet: Rose # Far too young to die Mar 28 Fév - 20:39
Rose Tyler

Rose Margaret Tyler


 


C'est toi !

Bonjour ou Bonsoir ! Moi c’est Rose Tyler, mais vous pouvez également m’appeler Rosie. Je suis âgé(e) de 26 ans, et ma date de naissance est 29/07/1990. D’ailleurs si tu veux tout savoir, j’ai vu le jour à Londres, Angleterre et dans la vie de tous les jours je suis bisexuelle. Avant ma mort, j’étais bibliothécaire, et je dois dire que J'adorais mon boulot. J’ai rejoint le monde d’Hadès le 27/02/2017. Lors de mon arrivée, j’ai cru que j’allais de nouveau hurler, car on m’a encore une fois comparé à Holland Roden. Il faut dire qu’on se ressemble plutôt bien. Pour terminer, j’avouerai que je fais partie des "Les souvenirs", depuis que je suis arrivé(e).

Dis-en nous plus !


Bon apparemment, il faut que je vous parle un peu de moi, comme vous êtes des curieux. Alors ce qu’il y a à savoir … Déjà, je suis réservée, plutôt émotive, tactile, accros au thé. Maintenant que vous me connaissez un peu mieux, je peux vous dire que j’aime les cheeseburgers, buller devant un bon bouquin et je déteste les smoothies, les films d'horreurs surtout si je n'ai personne pour me rassurer. Mais je ne dirais rien de plus, afin de garder un minimum de mystère !


Behind the Screen


Pseudo/Prénom: Jo/Gwen ღAge: 28 ans ღ Comment es-tu arrivé(e) ici: C'est une Licorne qui m'en a parlé What a FaceTon personnage est: inventé ღ Désires-tu un parrain/marraine : Non ღ Autre chose à dire ?: Je veux savoir où sont planqué les cookies!

avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 25/01/2017
Je suis un Admin.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rose # Far too young to die Mar 28 Fév - 20:40
Rose Tyler

The Story of your Life



Partie 1: Avant ta mort
You can't wake 'cause this is not a dream

Ma vie n'a rien de très passionnant, née dans une famille aimante avec deux grands frères qui sont par dessus le marché des jumeaux, au début ils ne m'aimaient pas trop, c'est que je les réveillais au beau milieu de la nuit et on s'occupait un peu trop de moi dès le début, c'est qu'ils n'avaient jamais donné leur accord pour ça ! Je ne leur en veux pas, à dire vrai je pense que j'aurais réagit de la même manière...mais très vite, ils ont comprit que je devenais un compagnon de jeu et qu'on me passait pas mal de chose, donc quand quelque chose était cassé ou des bêtises étaient faites, mes frères prirent l'habitude de me dénoncer même si je n'avais rien fait. La plupart du temps, je ne révélais rien à mes parents et je protestais juste les rares fois où j'étais punie.

Plutôt bonne à l'école, je bénéficiais aussi de la protection de mes deux grands frères tout au long de ma scolarité, même lorsque nous n'étions pas dans le même établissement, car nous n'étions pas au même niveau, il y avait toujours l'un d'eux à m'attendre à la sortie de l'école afin de s'assurer que personne ne me cherche d'ennui une fois hors de l'établissement. Je ne faisais pas grand bruit et je répondais que lorsque l'on m’interroger, lorsque je sentais que les autres en avait marre de m'entendre donner les bonnes réponses je répondais parfois à côté pour dire de ne pas m'attirer les regards noirs de mes camarades, mais personne n'était dupe dans l'histoire. Quant aux amis, j'en avaient bien assez avec mes frères et quelques personnes de ma classe, deux tout au plus, je préférais déjà les livres aux personnes et les animaux à la vie sociale en groupe. Souris, hamster, chat, chien, nous avons eut un peu tous les animaux domestiques chez nous, mais j'ai toujours eu ma préférence pour les félins et les hamsters.

Le métier que je voulais faire ? J'hésitais entre vétérinaire ou bibliothécaire... la seconde option me parut la plus plausible, moins de frais niveau scolaire et je pouvais commencer un peu plus rapidement dans la vie active et gagner mon indépendance. Même si j'aimais beaucoup ma famille, j'aimais aussi me retrouver seule et être dans mon propre cocon. Je n'ai pas eu de relation sérieuse à proprement parlé, la plus longue a duré une année et c'est fini en le voyant embrasser une autre sur un banc alors même qu'il m'avait donné rendez-vous pour ensuite aller au restaurant, ma bêtise fut d'être arrivée avec un quart d'heure d'avance. Depuis, je partage ma vie entre mes amis, mes livres, mon compagnon à quatre patte et mon boulot.

Et oui, après une formation je suis devenue bibliothécaire et je travaille dans une petite librairie qui regorge de mine d'or et qui semble donner accès à n'importe quel livre dans n'importe quel langue, nous ne l'avons pas en stock ? Ne vous en faites pas, nous pouvons vous le commander et le recevoir en moins d'un mois ! Cayden, mon collègue était un homme sympathique, mignon, mais j'avoue que je ne me suis intéressée à lui que de manière amicale. Nous étions arrangeant l'un pour l'autre, s'il devait partir un peu plus tôt je lui disais de filer et lorsque je voulais une grasse matinée, il m'envoyait un message en me disant de rester dans mon lit. Lorsque l'un était malade, l'autre prenait le relais, bref, nous n'étions vraiment pas à nous faire des coups bas et si je pensais qu'il faisait ça par pure gentillesse, j'ai compris trop tard qu'en vérité, il y avait anguille sous roche.

Voyez-vous, Cayden avait un petit frère dont il n'arrêtait pas de vanter les mérites, drôle, intelligent, romantique et bosseur. D'après ce que j'ai compris il bossait dans le monde du spectacle, mais je ne me rappelle plus exactement son poste ni en quoi consistait son travail, ne connaissant pas vraiment ce monde là. C'est qu'au bout d'un moment, j'ai fini par comprendre qu'il voulait tenter un rapprochement entre son frère et moi... enfin je n'ai compris ça qu'au moment où il m'informa qu'il était célibataire alors que je rendais la monnaie à une cliente et tout de suite mon sourire fut un peu plus étrange que d'habitude, un peu...mal à l'aise. Je n'étais vraiment pas doué pour les relations amoureuses et je ne voulais pas que cela en pâtisse sur notre relation au travail si jamais je refusais de rencontrer son frère. C'est que ça faisait plusieurs années que nous travaillons ensemble et je voyais bien que ça lui tenait à cœur.

Ce soir là, j'ai accepté de prendre un verre avec Cayden et il a finalement décliner l'invitation à la dernière minute, prétextant un imprévu. J'étais plutôt déçu et c'est alors qu'un inconnu c'est assit à côté de moi, un air abattu sur le visage. En commandant un scotch il rumina qu'il venait juste de se faire plaquer par sa petite amie, je sentais qu'il avait besoin de parler et c'est ce que nous avons fait. Toute la soirée. Il était plutôt sympathique et charmeur, au départ je le trouvais un peu trop tactile, il avait voulut admirer l'une de mes boucles d'oreilles et replacer une mèche folle de mes cheveux mais il n'a jamais tenté de m'embrasser ou quoi que se soit d'autre. Il était temps pour moi de rentrer chez moi, mais il refusait de me laisser rentrer seule dans le noir...puis il abattu sa dernière carte pour me convaincre de le suivre...son nom de famille, le même que celui de mon collège et là je compris que ce fut un rendez-vous orchestré par ce dernier... bien, au moins je n'étais en aucun cas biaisé par tout ce que j'ai pu entendre sur lui et en effet, ce n'était pas des mensonges. Il m'a gentiment prit le bras pour me conduire dehors, jusque ça voiture... normalement...


Partie 2: Ta mort et ta descente en enfer
Just lay in the atmosphere, a casual affair.

Je n'y crois toujours pas, je n'aurais pas dû le suivre et mon esprit c'est bloqué à partir du moment où j'ai vu son couteau sorti de nulle part. Sérieusement, je ne sais pas d'où il a pu le sortir ! Il était assit pourtant quand je l'ai vu, il aurait dû se blesser. Ce dont je me souviens, c'est qu'il m'a dit que j'étais spéciale, je n'étais pas comme les autres, soit disant. En vérité, il m'a attiré dans cette petite rue qui semblait abandonné, un cul de sac d'où j'ai tenté de m'échapper allant jusqu'à avoir les bouts des doigts en sang, cassant un peu trop loin mes ongles et en tentant de grimper ce mur impossible. Son poids m'a complètement plaqué contre le mur et c'est en pleurant que je lui ai obéi, voulant épargner ma vie. Je me souviens aussi du froid, mais je ne me souviens pas de ses mains parcourant mon corps et encore moins la manière dont il a abusé de moi, ni qu'il m'avait emmené chez lui.

Le lendemain matin, un cri d'une femme âgée perce la quiétude alors que mon corps est retrouvé abandonné là, les yeux ouverts sur un vide. Le plus amusant est que je suis morte d'hypothermie et que si jamais mon cerveau aurait répondu correctement j'aurais pu m'en sortir. En vérité, il ne m'a pas vraiment tué, il ne m'avait qu'effleuré avec son arme... ma mort, je ne la dois qu'à moi-même, je me suis poignardé durant la nuit et je fus jetée là où je me trouvais quelques heures plus tôt, dans la neige et en état de choc.

Je me souviens avoir cette impression de me réveiller et quelqu'un me demande juste de sagement suivre la file, que l'on s'occuperait de moi. J'ai regardé ma robe, mais il n'y avait plus de trace de couteau ni même de sang... je n'avais fait qu'un vilain rêve et mon esprit à tout simplement décider de me protéger de ça en l'oubliant aussitôt que j'ai fait mon arrivé en ville. Arrivant enfin à mon tour, un discours étrange commença et le temps que je comprenne me voilà avec ma valise à roulette et on me demande d'avancer et de choisir mon logement. Pas le temps de poser de question, je voulais dire que je n'en avais pas besoin, car je possédais déjà mon propre appartement, mais en me retournant tout à disparut... je me retrouve dans une rue qui m'est totalement inconnu et je ressers mon manteau contre moi, un mélange de froid et de peur. Lorsque je croise un homme et demande gentiment ma direction ce dernier me rit au nez et m'attire un peu plus loin en me pointant des logements « vacants », je ne comprends pas vraiment sa démarche, ni pourquoi je joue son jeu et choisi une petite maison qui semble sortir du lot avec ses tons pastels. Maintenant, je ne sais juste pas comment rentrer chez moi, mon chat m'attend !
avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 25/01/2017
Je suis un Admin.
Voir le profil de l'utilisateur
Rose # Far too young to die
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» cadillac rose
» Quel est le point commun entre Neil Young et Rod Stewart?
» Young Guns
» Neil Young Foire aux Vins Colmar 2008
» Neil Young

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life After Death :: Welcome in Hell :: Faire partie des habitants :: Les fiches validées-
Sauter vers: